scratch_logoLe python, c, c++, le perl et autre langage sont des langages très puissants quand on les connaît, mais pas forcement adapter au plus jeune (ou pas) qui débute et qui ne sont pas a l’aise avec ce genre de chose. Alors qu’elle pourrait être la solution pour eux ? Tous simplement je dirais Scratch.Scratch est un moyen simple pour les débutants de programmer le Raspberry Pi, conçu pour ceux qui n’ont pas programmé avant et sont rebutés par le code « écrit ». Les programmes sont créés simplement par glisser-déposer de différents types de blocs ensemble pour produire une séquence d’instructions. Et il existe une sorte d’extension qui permet d’utiliser les GPIO du Raspberry Pi avec Scratch. On va donc voir comment l’installer et puis comment utiliser Scratch et les GPIO du raspberry.

Tout d’abord l’installation.

Il va falloir utiliser le terminal du Raspberry Pi pi et taper les commandes suivantes :

sudo wget http://goo.gl/Pthh62 –O install_scratchgpio5.sh
sudo bash install_scratchgpio5.sh

Si vous faites l’installation depuis un autre utilisateur la commande d’installation diffère un peu :

sudo bash install_scratchgpio5.sh VotreNomdUtilisateur

Personnellement quand je fais des tests avec les IO j’utilise ce genre de module, qui possède quelques LED, un bouton et un buzzer, ce qui me permet de vérifier rapidement si ça marche sans avoir à refaire un câblage à chaque fois.

RPI MS100A

Maintenant, rentrons dans le vif du sujet, l’utilisation de Scratch et les GPIO du raspberry.

Tout d’abord il faut ouvrir Scratch et utiliser le broadcast qui se trouve dans control puis faire new et lui donner quelque chose qui ressemble a cela :

tous allumer puis tous eteindreTout allumer puis tout éteindre

 

 

Faire clignoter une LED
Faire clignoter une LED

une manière de piloter plusieurs entrées sortie en même temps une manière de piloter plusieurs entrées sorties en même temps

Un petit exemple complet :

Scratch et les GPIO

Mais il est également possible d’utiliser l’appareille photo du raspberry pi comme ceci :

exemple Camera

Cette bibliothèque permet pas mal de choses, comme le contrôle de servo moteur, de steppeur ou même de capteur ultrasonique, pour plus d’information vous pouvez allez vois le site du développeur

Vous pouvez maintenant piloter les entrer sortie de votre raspberry pi grâce a scratch, il existe énormément d’exemples d’utilisation de scratch

Octoprint

Vous avez une imprimante 3D ? Un raspberry pi qui prend la poussière ? Si oui, alors pourquoi ne peut pas sans servir pour créer une imprimante 3D en réseau ? Et oui grâce à un raspberry pi vous pouvez transformer votre simple imprimante 3D en une imprimante 3D en réseaux !
Pour ce faire, vous avez deux possibilités soit par câble réseau soit par Wi-Fi.
Je vais m’attarder sur la deuxième possibilité qui me semble plus intéressante.
Pour installer le Wi-Fi sur votre raspberry pi, vous aller avoir besoin d’une clé Wi-Fi compatible, on peut trouver une   liste d’adaptateurs tester ici.

Pour installer le Wi-Fi on va commencer par éditer le fichier : /etc/network/interfaces

sudo nano /etc/network/interfaces

Et l’on va ajouter ou modifier la partie suivante :

iface Wlan0 inet dhcp

wpa-ssid « nom de votre réseau Wi-Fi »

wpa-psk  » clés wpa »

On sauvegarde, puis on redémarre et voilà votre raspberry pi est en Wi-Fi

Maintenant, on va pouvoir commencer à installer octoprint

On va commencer par installer les librairies nécessaires :

sudo apt-get install python-pip python-dev git
sudo apt-get install python-setuptools

puis on télécharge les sources :

git clone https : //github.com/foosel/OctoPrint.git
cd OctoPrint
et on installe octoprint :

sudo python setup.py install

maintenant on va donner accès à octoprint au port USB afin qu’il puisse communiquer avec
votre raspberry pi:

sudo usermod -a -G tty pi
sudo usermod -a -G dialout pi
On va pouvoir démarrer l’application :

octoprint
Pour accéder à l’interface web, on va ouvrir son navigateur web et utiliser le port 5000 ce qui donne http://IpDeVotreRaspberry:5000

Sans titre

Quand on se connecte pour la première fois à octoprint, et on va nous demander de créer un mot de passe ce qui est quand même mieux quand un périphérique est en réseaux.

Maintenant qu’octoprint est installé, on est bien content sauf qui si l’on ferme le terminal
on va quitter octoprint on va donc voir comment le faire démarrer automatiquement en
arrière plan :

sudo cp scripts/octoprint.init/etc/init.d/octoprint
sudo chmod +x/etc/init.d/octoprint
sudo cp scripts/octoprint.default/etc/default/octoprint
sudo update-rc.d octoprint defaults
Et l’on redémarre : sudo reboot

Et voilà octoprint est installé sur votre raspberry pi et en Wi-Fi en plus il n’y a pu qu’à imprimer et en profiter 🙂

index

Aujourd’hui nous allons voir comment installer Raspbian sur votre chère petit Raspberry Pi.

Pour ce faire vous aurez besoin d’un peu de matériel :

  • Un raspberry pi bien sur
  • une carte SD d’au moins 4 go de préférence de classe 10
  • un clavier et un écran ou un câble réseau ( avec putty pour se connecter en ssh)
  • Si vous êtes sous Windows vous aurez également besoin de win32 disk imager
La première étape va être de télécharger raspbian et décompresser l’image:

Passons maintenant à la partie qui nous intéresse à savoir l’installation:
Si vos êtes sous Linux la première étape va être de connaître l’emplacement de votre carte mémoire avec gparted par exemple, dans mon cas ça va être /dev/sdc , pour lancé l’installation ouvrer le terminal et exécuter :


dd if="/emplacement/de/votre/image/" of=/dev/sdc ( emplacer de votre carte sd)

Sous windows :

  • ouvrir win32 disk imager:

Sans titre

  • Il faut indiquer l’emplacement du fichier image et la lettre de la carte SD et de cliquer sur Write, il n’y a pu qu’à attendre la fin de l’écriture.

Une fois, terminer on va pouvoir remettre la carte SD dans le raspberry pi et le faire démarrer ( de préférence avec une connexion réseaux).

Personnellement je me connecte au raspberry grâce à kitty qui est un logiciel basé sur putty, dont les login de base de raspbian son pi et rapsberry:

Sans titre

Pour commencer la configuration, on va exécuté :


sudo raspi-config

Capture

  • Puis on va commencé par expand filesystem qui va permettre d’utiliser tout l’espace de stockage de la carte du raspberry pi car oui au départ il n’utilise que 4 go de votre carte mémoire.
  • La deuxième option va permettre de changer le mot de passe ( important si vous le connecté a internet)
  • la troisième va servir a choisir le type de démarrage ( mode console, avec interface graphique et autologin et finalement scratch)
  • la quatrième va servir a choisir la langue du raspberry pi et le format du clavier.
  • la suivante va permettre d’activer la caméra ( ne l’activer que si vous vous en servez ça consomme pas mal de ressource)

Une fois fini on va pouvoir valider en allant sur finish et redémarrer le raspberry pi.

Maintenant qu’il a fini de redémarrer, on va pouvoir le mettre à jour:


sudo apt-get update
sudo apt-get upgrade

Vous pouvez maintenant jouer avec votre raspberry pi :).

Dans le prochain article, nous verrons comment installer Octoprint 🙂

 

19 juillet 2014

carte son raspberry pi

Comme la carte audio intégrer du raspberry pi n’a pas un super son (sortie PWM) donc pour améliorer la qualité j’ai choisi d’ajouter une carte son USB.

Pour l’installation :

 

aplay -l # liste les cartes son chez moi ça donne :

**** List of PLAYBACK Hardware Devices ****
card 0: ALSA [bcm2835 ALSA], device 0: bcm2835 ALSA [bcm2835 ALSA]
Subdevices: 7/8
Subdevice #0: subdevice #0
Subdevice #1: subdevice #1
Subdevice #2: subdevice #2
Subdevice #3: subdevice #3
Subdevice #4: subdevice #4
Subdevice #5: subdevice #5
Subdevice #6: subdevice #6
Subdevice #7: subdevice #7
card 1: Set [C-Media USB Headphone Set], device 0: USB Audio [USB Audio]
Subdevices: 1/1
Subdevice #0: subdevice #0

La carte qui m’intéresse « C-Media USB Headphone Set »

Donc numéro card 1 et device 0 y a put cas exécuter :

amixer cset numid=1 0 # card device

Puis redémarrer le rapsberry pi et profité de la musique, par contre si part la suite vous enlevez la carte son ALSA ne changera pas de carte son il faudra donc reconfigurer pour utiliser la carte interne.

 

17 juillet 2014

Presentation projet PiCar

Le projet PiCar à pour but d’utiliser un rapsberry pi pour créer un autoradio 1 din pour voiture.

Vous retrouvez donc ici l’avancement du projet et également l’intégralité du code source qui est disponible sur mon serveur git.

Le but final est de pouvoir lire n’importe qu’elle format audio à partir d’une clé USB , d’une entrée aux et bien sûr la radio.

Pour le moment le programme est fonctionnel ( essayer sur un PC sous Debian), je recevrai bientôt la première partie des pièces nécessaire , l’écran tactile , le DAC et le module FM. Je pourrais donc tester la première phase et vous en faire une démonstration.

radiolecteur