Raspberry pi autoradio

Autoradio

Mon petit projet de Raspberry pi autoradio a à plutôt bien avancer même si ce n’est pas très vite. Pourtant ça avance, qu’est-ce qu’il reste à faire?
Pas grand-chose à vrai dire uniquement brancher le Pi à l’intérieur alimenter le tout (en espérant que ça n’explose pas bien sûr), améliorer le code du lecteur audio, que je pense entièrement refaire.

Pourquoi le refaire? Tout simplement parce que je me suis remis un peut au c ce qui me permettra d’utiliser Qt en framebuffer pour économiser les ressources graphiques et phonon pour l’audio, qui luit me permettra de piloter quasiment n’importe quel lecteur audio installer sur le rasp, j’espère encore lui trouver un petit nom sympa, si vous avez des idées n’hésitées pas ^^.
J’espère pouvoir finir les tests cette semaine et de pouvoir me remettre sur le code la semaine suivante, et donc de pouvoir enfin en profiter pleinement : D.

D’ailleurs, je suis en train de fabriquer une coque pour mon imprimante 3D afin d’améliorer ces impressions et de pouvoir donner un meilleur look a tout ça.

Mon projet d’autoradio diy avance bien, mais j’ai faire certains choix. Parce qu’utilisé un raspberry pi semblait être une bonne idée au début, mais avec moc qui consomme plus de 93% des ressources disponibles et avoir une interface graphique qui tourne en même temps, c’était limite utilisable. J’ai donc décidé de changer de matériel.

J’ai finalement choisi d’utiliser un odroid u3, on reste toujours sur de l’arme sauf que on se retrouve avec un quad core à 1.7 Ghz et 2 go de RAM en contrepartie on n’a pu les fameux gpio du raspberry ( non utilisé dans ce projet), mais on garde l’I2C qui sert à communiquer avec le module FM.

Il fonctionne toujours sur Debian même si on peut lui installer Android. Comme je ne connais pas le java et que très basiquement le c++ , je continue le développement sous Debian même si je n’écarte pas la possibilité de tout migrer sous Android ce qui me permettrait d’avoir facilement plusieurs accès à un module GPS, ça reste donc en suspens.

 

Ensuite j’ai pu enfin monter l’écran dans son boitier :

PiCar

 

Il ne me manque plus qu’un convertisseur 12v/5v pour pouvoir alimenter le tout et je pourrais assembler et commencer les tests en utilisation réelle 🙂

Redécouverte de ma première version de PiCar , dans cette version j’utilisai l’écran tactile d’Adafruit et mon autoradio comment ampli, mais pas très pratique dans l’ensemble (il fallait attendre que le raspberry s’allume, plusieurs outils a utilisé en même temps …)  même si le programme en lui même fonctionné  bien il était basé sur pygame puis j’ai décidé de passé à pygtk et de tout intégrer dans un boîtier d’autoradio pour faire un système complètement autonome.

 

en bonus quelque photo de l’ancien résultât :

PiCar IMG_20140209_155620

 

19 juillet 2014

carte son raspberry pi

Comme la carte audio intégrer du raspberry pi n’a pas un super son (sortie PWM) donc pour améliorer la qualité j’ai choisi d’ajouter une carte son USB.

Pour l’installation :

 

aplay -l # liste les cartes son chez moi ça donne :

**** List of PLAYBACK Hardware Devices ****
card 0: ALSA [bcm2835 ALSA], device 0: bcm2835 ALSA [bcm2835 ALSA]
Subdevices: 7/8
Subdevice #0: subdevice #0
Subdevice #1: subdevice #1
Subdevice #2: subdevice #2
Subdevice #3: subdevice #3
Subdevice #4: subdevice #4
Subdevice #5: subdevice #5
Subdevice #6: subdevice #6
Subdevice #7: subdevice #7
card 1: Set [C-Media USB Headphone Set], device 0: USB Audio [USB Audio]
Subdevices: 1/1
Subdevice #0: subdevice #0

La carte qui m’intéresse « C-Media USB Headphone Set »

Donc numéro card 1 et device 0 y a put cas exécuter :

amixer cset numid=1 0 # card device

Puis redémarrer le rapsberry pi et profité de la musique, par contre si part la suite vous enlevez la carte son ALSA ne changera pas de carte son il faudra donc reconfigurer pour utiliser la carte interne.

 

L’écran se branche directement sur le port HDMI sans trop de problèmes, il faut juste modifier le config.txt pour mettre la bonne résolution dans mon cas 1600×600, j’ai du rajouter les éléments suivants au fichier config qui se situe dans la partition boot :


# uncomment if you get no picture on HDMI for a default "safe" mode
#hdmi_safe=1
# uncomment this if your display has a black border of unused pixels visible
# and your display can output without overscan
#disable_overscan=1
# uncomment the following to adjust overscan. Use positive numbers if console
# goes off screen, and negative if there is too much border
#overscan_left=16
#overscan_right=16
#overscan_top=16
#overscan_bottom=16
# uncomment to force a console size. By default it will be display's size minus
# overscan.
framebuffer_width=1600
framebuffer_height=1200
# uncomment if hdmi display is not detected and composite is being output
#hdmi_force_hotplug=1
# uncomment to force a specific HDMI mode (this will force VGA)
hdmi_group=2
#hdmi_mode=1
HDMI_DMT_UXGA_60 = 0x33
# uncomment to force a HDMI mode rather than DVI. This can make audio work in
# DMT (computer monitor) modes
#hdmi_drive=2
# uncomment to increase signal to HDMI, if you have interference, blanking, or
# no display
#config_hdmi_boost=4
# uncomment for composite PAL
#sdtv_mode=2
#uncomment to overclock the arm. 700 MHz is the default.
#arm_freq=800
# for more options see http://elinux.org/RPi_config.txt

Ensuite il faut installer la partie tactile, pour cela il faut installer un module. Pour se faire vous avez deux possibilités soit télécharger un kernel tout fais sois le compiler vous même :

– pour en télécharger un tout fait

– pour le compiler vous même

Et après c’est parti y a pu cas vous amuser 😀

II faut encore que je teste le module FM ce qui devrait pu tarder.

Voici le résultat pour l’instant :

ecran tactile monter